15Programme 2017 janvier octobreProgramme 2017 janvier octobre 1Programme 2016 2017 septembre

       

                                              - Prochain rendez-vous :

                                           - Jeudi 14 septembre: journée des chapelles j.-des-chapelles-14-septembre-pays-de-st-   brieuc-1.pdf (461.79 Ko)

                                            - Publication Art et Histoire 2016, n° XXIX     sommaire-publication-2016.pdf (464.58 Ko)

                                       - PROGRAMME Art et Histoire 2017  : programme-2017-janvier-octobre-1.pdf (439.86 Ko)

                                                

PIERRE LANDAIS, marchand de Vitré, trésorier du duché de Bretagne

 

   Pour l'article intégral : ouvrir  ce fichier PDF:

         Pierre landaisPierre landais (650.02 Ko)

 

 

 

                        PIERRE LANDAIS, MARCHAND VITREEN,

                     GRAND TRESORIER DU DUC FRANÇOIS II, 

                                                                                                                AUX COMMANDES DE LA BRETAGNE

 

                                                

      Pendant vingt-cinq  ans, Pierre Landais  s’est imposé au duché de Bretagne et l’a fait briller de ses derniers feux ; il a laissé son nom dans les villes et pays de Vitré, Nantes, Rennes. Le destin exceptionnel de Pierre Landais est l’illustration de l’ascension de la bourgeoisie marchande, insolente et insupportable aux yeux des grands seigneurs bretons.

   Pierre Landais est né à Vitré vers 1430. Son père était marchand de drap, petit propriétaire aisé. Les draps blancs ou bruns et les toiles du pays de Vitré étaient réputés et recherchés à l’étranger. Leur diffusion lointaine est due au dynamisme des marchands  de Vitré ; ceux-ci s’organisent en une puissante confrérie, la confrérie des marchands d’Outre-Mer et fondent leur chapelle dans l’église Notre-Dame en 1473. Pierre Landais les a précédés en finançant sa propre chapelle Saint-Jean-Baptiste en 1469.

                                                   

          Succédant à son père comme  marchand-drapier, il donne à son négoce une dimension « internationale » à l’époque : habile et entreprenant, il affrète  plusieurs navires et noue des relations commerciales avec l’Espagne, le Portugal, les  Flandres, l’Angleterre …

 

                                                                                                                          4056 pierre landais

 

 

                                                                                     VINGT-CINQ ANS DE POUVOIR ABSOLU

 

    Les services qu’il rend au duc d’Etampes, François de Bretagne, lui valent  sa confiance et, quand celui-ci devient duc de Bretagne en 1458, il appelle à Nantes Pierre Landais, en fait son garde-robier et bientôt son conseiller. En 1460, il est nommé trésorier général du duché de Bretagne et va le rester pendant un quart de siècle. Cette même année, il est anobli par le Duc. A cette charge de Trésorier, il ajoute plusieurs offices, tous lucratifs : la recette de Rennes, la Trésorerie des Guerres… où il place ses lieutenants. Sa force, c’est aussi de s’appuyer sur un réseau de grands commis éclairés et affidés, Olivier Baud trésorier de l’Epargne, Yves Millon, et son successeur à la recette de Rennes, Julien Thierry marchand d’Outre-Mer, acquéreur de la seigneurie du Bois-Orcant à Noyal-sur-Vilaine, Michel Le Doulx, garde-robier, Jean Hagomar, receveur de Fougères…

                                                                                                                                              Suite sur fichier PDF

 

Pierre landais sur pdfPierre landais sur pdf (650.02 Ko)

 

Les commentaires sont clôturés