-                                           

                                              

                                            - Mardi 16 avril, 14h30, visite guidée du Couvent des Jacobins, RennesCouvent des jacobins 16 avril 2019Couvent-des-Jacobins-16-avril-2019.pdf (428.96 Ko)

                                            -  Mardi 23 avril, après-midi : sites de Saint-Sulpice-la-Forêt et  de Chevré
                                                               mardi-23-avril-2019-St-Sulpice-la-Foret-et-Chevre.pdfMardi 23 avril 2019 st sulpice la foret et chevre

                                            - PROGRAMME Art et Histoire 2018-2019  : Programme-Art-et-Histoire-2019- janvier-2019.pdf (359.95 Ko)

                                         - Publication Art et Histoire 2018, n° XXXI  Sommaire-publication-XXXI.pdf (237.22 Ko)        

                                    

                                                       

Fougères le quartier de Bonabry, chap 1

            

           Fougères: le quartier de Bonabry à l' origine (1.06 Mo)

                             par Georges Bougeard

Le développement industriel de la ville provoque une explosion démographique et en quarante ans la population est multipliée par deux : elle passe de 11000 habitants en 1870 à 22000 en 1911.

 L'extension se fait sur une zone occupée par des champs et quelques fermes. Parmi elles, celle de Bonabry (lieu où séjournèrent les religieuses Urbanistes avant la construction de leur couvent) va donner son nom au nouveau quartier qui commence à se former dès l'arrivée du chemin de fer à Fougères en 1867.

 

Ce chemin de fer n'était pas prévu pour relier l'arrondissement de Fougères au réseau dont les premières lignes se mettent en place dès 1857. Mais c'est sans compter sur le dynamisme de la ville au XIXème siècle et grâce aux efforts de la municipalité, du député Dalmas et du Conseil général, les Fougerais créent la Compagnie anonyme des chemins de fer de Vitré à Fougères. Les terrains sont donnés gracieusement par M. de Lariboisière pour l'édification des installations de la gare.             

 

En 1867, la ville inaugure une ligne reliant Fougères à Vitré en 1h50.En 1868, une concession est accordée vers le Mont Saint-Michel. Ce qui implique le percement d'un tunnel dans la ville en 1872 et la construction d'un pont rue des Feuteries. Mais pour se rendre à Rennes, de 1897 à 1949, il fallait prendre le tramway. C'est en 1972 que disparaît le trafic ferroviaire des voyageurs.

 

Cette zone est formée à cette époque de terrains appartenant à des propriétaires privés (le plus célèbre est Guimoneau) qui profitent de la demande croissante pour tracer des rues, vendre des terrains et construire des maisons pour les ouvriers. L'urbanisation est extrêmement rapide, Bonabry avec 2000 habitants en 1888 devient un quartier très peuplé. 

 

   Suite sur PDF

 

 

 

       

Les commentaires sont clôturés